rencontre avec Davy Borde jeudi 28 avril 2016 à 19h



La langue n’est pas neutre. Les mots, les symboles, les règles qui régissent son usage marquent nos esprits et rejaillissent sur nos actes, sur nos manières d'être au monde et de le penser. S’il est plus que temps de poursuivre l'assaut entrepris contre les plus évidents archaïsmes de la langue française, il convient tout autant de lutter contre des pratiques depuis trop longtemps en opposition avec la vision égalitariste et émancipatrice que porte le mouvement féministe. Cela entraîne une critique de la grammaire actuelle et plus particulièrement du genre grammatical.
Davy Borde est épicier, décroissant, (pro)féministe mais n’est ni grammairien, ni linguiste, ni académicien. S’il aime cultiver son potager et plus largement se réapproprier des savoirs et savoir-faire avant qu’ils ne se perdent, comme (re)découvrir la richesse de la nature sauvage Il s’est penché sur la question du sexisme de la langue française et propose ici le fruit de ses recherches et réflexions ainsi qu’un chemin à suivre pour améliorer cet indispensable outil commun

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire