Rencontre avec Pierre Ducrozet jeudi 10 mars à 18h30

Eroica : à la fin des années 1970, un jeune Américain, fils d’un Haïtien et d’une Portoricaine, recouvre les murs de Manhattan de phrases énigmatiques qu’il signe du nom de SAMO. Quatre ans plus tard, riche et célèbre, il invente un langage pictural d’une puissance inégalée, fait de corps, de mots, de rage. Jean-Michel Basquiat, aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands peintres du xxe siècle, devient ici, pour la première fois, un personnage de roman. Pierre Ducrozet suit le parcours d’un garçon qui se rêve héroïque dans un monde qui ne l’est pas. Rock, hip-hop, clubs de l’East Village et galeries de SoHo ; dans ce New York en pleine renaissance émerge une nouvelle scène artistique autour de lui, de Keith Haring et d’Andy Warhol. Basquiat peint, danse, cavale, et devient le symbole des années 1980. Au-delà de la légende, Eroica raconte le combat d’un artiste contre le monde, et contre lui-même. Il a le génie, il a la grâce. Aura-t-il le courage ? Un personnage fascinant dans une ville en ébullition ; une épopée contemporaine. 

"Le garçon regagne l’enfance chaque jour. Il peint comme un enfant. Il danse comme un enfant. Il mange comme un enfant. Il parle comme un vieux sage. Le garçon est à peu près tout et son contraire : vorace, éteint, joueur, désespéré, exubérant, introverti, délirant, grave, idéaliste, cynique, dément, stratège. Il n’aime pas l’entre-deux, l’indécis. Il y va. Le garçon est hautement romanesque. Le garçon est sorti de l’imagination du garçon. C’est sa plus belle création. Mais gaffe, garçon. Ça glisse aussi dans la fiction."

Pierre Ducrozet est né en 1982 à Lyon. Son premier roman, Requiem pour Lola rouge paraît en septembre 2010 chez Grasset. Il remporte le prix de la Vocation 2011. Il traduit de l’espagnol au français. Il a été professeur au Lycée français de Barcelone, animateur d’ateliers d’écriture, libraire. Il fait partie de la Société Européenne des auteurs, pour laquelle il observe l’actualité de la traduction. Il habite à Paris et à Berlin. 
Pour en savoir plus sur l'auteur, allez sur son site :
Pour en savoir plus sur sa résidence aux Correspondances de Manosque  :  http://correspondances-manosque.org/festival/pierre-ducrozet-en-residence-a-manosque/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire