Rencontre avec Frédéric Pagès et Raphael Imbert samedi 5 décembre à 16h

Frédéric Pagès, journaliste au Canard enchaîné, publie un livre sur Jean-Baptiste Botul, philosophe dont aucune œuvre écrite n'a pu être conservée (et pour cause, il semblerait qu'il n'ait jamais existé !). Raphaël Imbert et son saxophone accompagneront cet rencontre placée sous le signe de l'humour !

Frédéric Pagès est un agrégé de philosophie qui a quitté l'enseignement pour rejoindre le Canard enchaîné et se consacrer au journalisme.
Sous le pseudonyme de Fredo Manon Troppo, il a été le chanteur du groupe de rock The Jalons, et a fondé l'hebdomadaire La Grosse Bertha en janvier 1991 avec Cabu, Gébé et Jean-Cyrille Godefroy.
En 1996, il a créé Le Banquet du Bac Philo à la Sorbonne.
Il a participé pendant de nombreuses années à l'émission de radio Des Papous dans la tête sur France Culture.
Il est l'un des fondateurs de l'Association des amis de Jean-Baptiste Botul, par l'intermédiaire de laquelle il fait la promotion d'un philosophe dont il prétend avoir redécouvert la pensée, mais qu'il a en réalité créé de toutes pièce et dont lui et quelques autres écrivent les œuvres.
Au Canard Enchaîné, après avoir écrit en collaboration "Le Journal de Xavière T.", il est l'auteur du "Journal de Carla B " .


Botul au Bordel
Frédéric Pagès
éditions Buchet-Chastel 
10 €
De la vie de Jean-Baptiste Botul, fictif et néanmoins célèbre philosophe de tradition orale, certains pans restent encore inconnus du grand public : c'est le cas de " l'affaire de Carcassonne " , que nous découvrons ici grâce à l'esprit curieux et tenace de Frédéric Pagès. En mai 1928, Botul, éphémère professeur de philosophie, conduisit sa classe de lycéens dans une maison de passe. Sa conviction : " Si l'école ne va pas au bordel, ce sera le bordel à l'école.
" A travers les discours enflammés de la sublime Divine, l'étonnante correspondance de Botul avec Simone de Beauvoir, Marthe Richard et Simone Weil, nous approfondissons ainsi notre connaissance du botulisme avec la joyeuse insouciance de kangourous bondissant dans un champ de mines " .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire